Quelles sont les différentes méthodes pour ventiler sa maison ?

VMC simple ou double flux, VMR, VMP, VMI, VPH : tous ces acronymes font écho à des méthodes de ventilation mécanique, dans l’optique de renouveler l’air de la maison et de le purifier de manière ponctuelle ou continue. Au beau milieu de ces termes difficiles à comprendre pour un particulier, comment sélectionner l’alternative la plus adaptée à son domicile ? Présentation des différentes ventilations, des plus répandues et de celles qui pourraient vous correspondre.

La VMC simple ou double flux, un standard

Pour garantir un renouvellement constant de l’air sans aucune action de la part des habitants, une VMC simple flux autoréglable suffit amplement. En raison de ses prix abordables, il s’agit d’une alternative souvent utilisée.

Cependant, quand on vit au beau milieu d’un climat tropical – et, donc, très humide, il peut être plus pertinent de s’équiper d’une VMC simple flux hygroréglable. Elle module son activité en fonction du taux d’humidité et peut, par exemple, accélérer la cadence lorsque quelqu’un prend une douche. Le mécanisme ralenti, quand l’air devient plus sec, permet de diminuer les factures d’électricité.

Si elle est appréciée en métropole pour sa capacité à réduire les déperditions de chaleur, la VMC à double flux coûte cependant plus cher… Permettant de moins se chauffer l’hiver en métropole, elle offre simplement de petites économies d’électricité sur notre territoire où les températures restent clémentes toute l’année. Son achat mérite donc une mûre réflexion, en fonction des usages et des priorités de chacun.

La VPH, une ventilation positive hygrorégulée pour un habitat plus sain

Schématiquement, la VPH fonctionne de manière inversée par rapport à la VMC. Elle commence par faire pénétrer l’air extérieur dans la maison, ce qui entraîne une surpression qui permet de chasser les polluants par les bouches de ventilation. Cette solution présente l’avantage de mieux filtrer l’humidité, mais aussi les bactéries et autres acariens. Elle sera particulièrement appréciée des sujets allergiques ou de ceux qui visent une qualité d’air optimale !

La VMI, peu connue et très proche de la VPH

Comme la VPH, la ventilation mécanique inversée fonctionne par absorption puis extraction d’air (contrairement à la VMC qui évacue avant le renouvellement). Généralement hygrorégulée, cette méthode de ventilation mécanique sophistiquée représente un coût, mais permet d’aboutir sur un meilleur confort et aussi de faire des économies d’énergies, grâce à un usage flexible en fonction des variations du taux d’humidité.

Supprimant efficacement les problèmes d’humidité et de courant d’air, cette alternative convient également pour les personnes allergiques, mais son installation nécessite un investissement assez important, tout en restant incompatible avec les habitations trop grandes (volume supérieur à 500 mètres cubes).

La ventilation hybride, plus verte

Mélangeant habilement l’aération naturelle avec la mécanique, la ventilation hybride repose sur une assistance à basse pression, conjuguée à un système de gestion intelligente permettant d’ajuster le débit aux besoins. Malgré tout, il faut savoir que ce dispositif demeure très sensible au vent et peut être perturbé par la simple ouverture d’une fenêtre, qui engendre logiquement des mouvements naturels d’air.

Comment et pourquoi ventiler sa maison ?

Il existe une large variété de solutions pour installer une ventilation mécanique chez soi, et chacune possède ses propres spécificités, tout en étant plus ou moins abordable sur le marché. Le choix entre l’une ou l’autre de ces alternatives dépend de la nature de l’habitation, de son taux d’humidité naturel (est-elle déjà bien isolée et étanche ou pas ?), de sa position, du nombre d’habitants et de leurs habitudes, etc.

S’il n’est pas forcément simple d’identifier la bonne ventilation, les propriétaires doivent dénicher la meilleure : pour préserver leur logement de l’humidité, mais aussi dans l’optique de prendre soin de leur santé et d’éviter les allergies, par exemple.

Afin de trouver la solution la plus cohérente dans votre cas spécifique, contactez un professionnel et demandez-lui ses conseils : il saura vous apporter une expertise adaptée à votre propre configuration.

Pin It on Pinterest

Share This